Aline Tarlé

Le Quatrième Tiers, numéro 25. Un portfolio consacré à Aline Tarlé. Extrait : « Je me considère comme un peintre décoratif dans le bon sens du terme, comme aurait dit Matisse. Mais je suis aussi comme une styliste, je suis une funambule sur le fil de la couleur, de la déco et de la peinture. Alors comment me définir ? Peintre ? Artiste ? Je préfère le terme de « coloriste ». Oui, je suis une coloriste. Et tous les peintres te le diront, il y a une vraie jubilation à peindre. Donc, je fais de la couleur jubilatoire. Je suis une coloriste jubilatoire ! »

1 an !

Merci aux artistes, aux abonné(e)s, aux libraires, à la Région Centre-Val de Loire (Ciclic), à la Galerie Transversale de Bourges, aux Bains-Douches de Lignières, à Guillaume ledoux, à Michel Zoldaz, à Gabriella et Giovanni, à Sylvie, à celles et à ceux qui ont permis la réalisation de ce pari éditorial.1 AN

Lena Nikcevic

Le Quatrième Tiers, numéro 24. Un portfolio consacré à

. Extrait : « Quand je fais quelque chose c’est instinctif, inconscient, mais je crois qu’on ne fait rien par hasard. La genèse d’une œuvre est parfois compréhensible plus tard, avec du recul. Pour mes tableaux, je sculpte, je grave le verre acrylique et je me sens peintre. Disons que j´essaye de mettre plusieurs techniques au service de ma peinture. »

Frèd Langout

Le Quatrième Tiers, numéro 23 !
Un portfolio consacré à Frèd Langout.
Et une linogravure originale offerte aux abonnées…

Extrait : « Avec la linogravure, il y a un côté sérigraphie « à la Andy Warhol », par le côté répétitif des tirages en série, par la mécanique d’une machine. Oui, « je suis une machine». L’idée me plait. Ça me fait rire. Avec ce procédé, peut-être que j’ai trouvé un truc… après toutes ces années où je me suis cherché. »

 

 

Jean Mauret

Le Quatrième Tiers, numéro 22 !
Un portfolio consacré à Jean Mauret.
Extrait : « Je suis Maître verrier et je réalise des vitraux. En presque 50 ans de carrière, j’ai toujours eu une démarche de création, spécifique, en partant du matériau, en réfléchissant au rôle du vitrail, à celui du verre, de la lumière, de la couleur, de la transparence, de l’opacité. Je donne un sens à ce que je fais, bien au delà d’un assemblage de morceaux de verre. Je fais un travail artistique. »

Léonard

Le Quatrième Tiers, numéro 21 !
Un portfolio consacré à Léonard.
Extrait : « Pourquoi ça s’appelle un Polaki traîne des doutes ? Car je fais des photos dans un format Polaroïd et que je n’ai aucune certitude. Simplement. Je ne suis jamais sûr de vouloir publier une cliché. Je traîne des doutes… »